Aujourd’hui, c’est un grand soleil qui nous sort du lit. L’air ambiant encore humide des pluies d’hier pourrait provoquer des sur-développement et donc des orages dans l’après-midi. On a tous bien compris qu’il ne fallait pas traîner et nous serons sur le décollage avant 11h.

Arrivés en haut le décollage est déjà presque sous les nuages et les cumulus, bien développés sur la crête, sont déjà fort gris pour certains.

C’est peut-être maintenant ou jamais si on ne veut pas redescendre en taxi. 1/2h plus tard, après un vol entre nuages et éclaircies, on atterri tous les trois. On a volé en sécurité et c’est bien le principal.

En attendant de voir si les conditions évoluent favorablement pour faire un vol de fin d’après-midi, on va manger un bout (waow, deuxième fois où on mange à midi !!!). Et magie… on trouve un endroit où on peut prendre une petit bière, en terrasse à l’arrière un peu en cachette, mais ça fait plaisir quand même. Sauf à Roland qui s’imaginait encore pouvoir voler l’après-midi et avoir de nouveau un accueil chaleureux de tous les enfants :

Les nuages continuent de gonfler et grisonner, voir noircir. Pas de doute ce sera la pluie et l’orage avant la soirée.

Un des gîtes offre des services de soins et massage (je rappelle que nous sommes en Inde, pas en Thaïlande ;-). Personne n’est emballé, mais c’est proche, pas cher et on n’a quand même rien à faire. Bref, on se lance. Pendant que l’orage gronde et que la pluie tombe, nous passons tour à tour dans des mains bien diverses. UNE paire masculine pour moi qui avait demandé uniquement massage tête et cou, DEUX paires masculines pour Roland qui faisait un massage complet et DEUX paires… FEMININES pour Vincent. Allez savoir pourquoi ???

On termine comme presque chaque jour par un succulent souper végétarien dont, à la demande expresse d’Elliot, je poste une photo :
Demain ce sera sans doute la même météo. Les cross ne sont pas pour tout de suite.