Aujourd’hui, c’est direction Delhi. Malgré les abus d’hier, pas trop de petits bonhommes dans la tête. C’est aussi ‘Diwali’, la fête des lumières, le Noël indien si on veut.

Quelques adieux en partant. Je dépose tous nos médicaments au dispensaire de Bir. Rien n’a servi. Et le ‘peu’ de médicaments que l’on avait pris par précaution seront sans doute bien utiles là-bas.

Taxi vers Dharamsala et vol vers Delhi avec Spicejet. Une voile et quelques t-shirt en moins, on rentre juste sous les 23kg. Petite discussion quand même car ce sont les règles du le vol de samedi qui s’appliquent et non celles de Spicejet (15kg). Bien que ce soit Diwali, nous n’avons pas eu de dance de l’équipage comme en mars. Bon, il faut dire que les deux pilotes ont été licenciés après cela.

//www.youtube.com/embed/Uyk3SOFPsog

Pour cette seule nuit à Delhi, nous avons réservé un bon hôtel. Avec le contraste, il nous semble extrêmement luxueux. Enfin une bonne douche spacieuse et qui fonctionne parfaitement.

Nous n’avons pas soupé hier soir (il faut dire que l’on a mangé à presque 4 heures), pas déjeuné ce matin et pas dîné ce midi (dans l’aéroport de Dharamsala, il n’y a même pas un distributeur de friandises). Les estomacs crient donc famine. Mais Diwali, c’est aussi la fermeture de tous les commerces. Après avoir trouvé 20 portes closes, on tombe finalement sur un restaurant qui est encore ouvert. Il fermera dès notre repas terminé, mais nous sommes sauvés !

On fait une petite balade mais le quartier n’est guère vivant et les rues immenses. On serait volontiers allés prendre une petite bière, mais le premier endroit ou on peut en trouver est à 7 ou 8 kilomètres. On abandonne l’idée et on revient en petit taxi 3 roues.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne se sent pas tout à fait en sécurité en plein trafic dans cette boite de conserve. Mais c’est plutôt amusant.

Demain, ce sera visite de New Delhi avant de prendre l’avion en pleine nuit (2 heures) direction l’Europe.